Au Chant du Coq: deuxième proposition

Publié le par scoobydu41

Au Chant du Coq: deuxième proposition
Au petit matin
Un cri perçant
 
Cocorico, Cocorico
Hurle le coq
Afin que tous se lèvent
Notre nuit est finie
Tous, nous devons travailler
 
Debout, sans attendre
Unissons nos forces
 
Commençons le dur labeur
Oublions tous les soucis
Que nous pouvons avoir

Publié dans Acrostiches, La Plume d'EVY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est beau ton chant du coq on travaille dur bonne soirée bisous
Répondre
S
Certains plus que d'autres. Bonne soirée à toi aussi. A+
M
Je l'entends le son du coq quand je me promène aux aurores été comme hiver mais comme je suis à la retraite je me recouche ensuite. J'ai aimé ton poème. Bisous
Répondre
S
Tu as raison de vivre à ton rythme. Merci à toi. A+