Ne dis rien à personne

Publié le par scoobydu41

Résumé :

 

Le père de Marianne est violent, sa mère alcoolique. A l'école, tel un vilain petit canard, ses camarades la rejettent et les professeurs la tolèrent à peine.
Une seule personne lui apporte cette attention dont elle a tant besoin : un voisin. Un homme qui réalise rapidement que Marianne est une proie facile et sans défense. Celle qu'il surnomme sa " petite Lady " devient ainsi son objet sexuel. Elle n'a que 8 ans. Et il ne cesse de lui répéter : " Ne dis rien à personne... ".
Enfermée dans une spirale de honte et de peur, Marianne garde le secret pendant des années. Jusqu'à ce jour où, à 13 ans, elle tombe enceinte. Mais le pire est encore à venir...

 

Dans son livre Marianne Marsh nous raconte son enfance malheureuse.
Petite, elle manque d'affection et va se rapprocher de son voisin qui ne lui veut pas que du bien.
Une histoire des plus invraisemblables et pourtant bien réelle.
Comment peut-on imaginer un tel parcours pour une petite fille et, surtout, comment ce qui lui arrive une première fois se renouvelle sans qu'elle réagisse?
Le dicton dit "un homme averti en vaut deux" et pourtant ce ne fut pas le cas de cette petite fille.
La naïveté, la peur et la confiance qu'elle donne à ce voisin qui devient son confident va faire que cette petite fille de huit ans garde son secret et ne se confie à personne.
Même plus âgée, à l'âge de quinze ans l'incroyable va se reproduire. La mauvaise influence, la pression de son confident est toujours là.
Heureusement la rencontre avec son futur mari va la sauver et la faire réagir.
L'auteure nous fait le parallèle entre son passé et son présent suite à une lettre qu'elle a reçue.
Un témoignage poignant, bouleversant, parfois dur, qui ne laisse pas indifférent et nous rappelle qu'il existe encore beaucoup trop de cas d'incestes.
Je le conseille !
 

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
C'est un scénario terrible.
Merci pour la présentation de ce livre.
Bises et bon mercredi - Zaza
Répondre
S
Oui, je te le confirme. Une lecture difficile mais nécessaire pour toutes ces victimes.
Bon mercredi à toi aussi. A+