Vos participations défi n°3 : mouton

Publié le par scoobydu41






Il arrive parfois qu'il nous manque quelque chose
Mais le double par contre ça force un peu la dose
Pas pratique forcément d'avoir deux têtes au vent
A l'endroit à l'envers manque un derrière devant...



Bigornette

 

Le mouton à deux têtes.

Cette photo aux moutons à deux têtes

Me fais pensée à une histoire imaginaire

Une tête qui sourit et l’autre qui rouspète

Mais ce mouton était bien  extraordinaire

 

Son propriétaire était très heureux  et enjoué

Car quant il était de bonne humeur, il parlait

Et s’adressait ainsi  à la tête qui toujours souriait

Quant il était de mauvaise humeur, à celle qui rouspétait

 

 Cela lui facilité la vie et il en était fou de joie

Les gens autour de lui, regardaient avec curiosité

 Ce mouton à deux têtes qu’ils montraient du doigt

Mais pour le propriétaire c’était toute sa fierté

 

Des personnes voulaient lui racheter son mouton

Mais le propriétaire refusa sans hésiter de le vendre

Il  s’était attaché oui  fortement à son mouton

Mais hélas, personnes n’arrivaient à le comprendre

 

Et tous se moqua de ce mouton et de ce pauvre homme

Les enfants jetaient des pierres sur le mouton et l’homme

 Oui vraiment ils étaient tous très méchants et sans cœur

Mais se brave homme s’en moqué, il n’avait aucune rancœur.

  Douce poésie

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

une bien belle histoire pour cet homme et son mouton qui nous montre au final combien les humains sont bêtes et méchants.

Gros bisous et bonne soirée. Monique


Répondre
B

marrante ta musique !... bravo à tous les participants... et merci pour cette vitrine... bisous... bon W.E.


Répondre
S

je le trouve aussi, merci pour eux. A+


E

Impossible pour moi d'écrire sur cette photo qui pour moi n'évoque que souffrance.


Répondre
S

ce n'est pas grave car il faut le faire avec plaisir mais je ne vois pas pourquoi tu parles de souffrance


C

Bonjour Scooby ! Un cas et un texte à lire et comprendre au premier et second degré, parce que "la différence" a toujours eu et aura toujours ses détracteurs, cependant aux yeux de l'amour,
"bizarres" ou "normaux", nous sommes tous égaux.
Bon week-end.
Clo


Répondre
S

comme c'est bien dit! A+