Vos participations

Publié le par scoobydu41

 

Sur un jeu de Diomedea  : écrire sur son quartier :

Je ne sais pas si je respecte la consigne… mais je me lance. Quand j’ai vu le thème « quartier », j’ai tout de suite pensé au Maroc. Si mon séjour là-bas s’est mal terminé , je ne veux pas occulter les bons côtés de ce séjour et du pays en général. Et parmi ces points positifs, il y a l’épicerie de quartier qui était juste en bas de chez moi à Casablanca. Elle était ouverte très tard le soir, le dimanche et la plupart des jours fériés laïcs. Car pendant les fêtes religieuses comme le Ramadan et la fête du mouton qui sont sacrées, les horaires sont plus capricieux. Il faut aussi tenir compte de la sieste…
On y trouve ce que je trouvais dans l’épicerie de mon quartier d’enfance en France à deux différences notables près.
Mon épicerie en France n’existe plus ; elle a été balayée par les supermarchés.
Au Maroc, des supermarchés ouvrent un peu partout mais ils ne supplantent pas (pour l’instant) les épiceries de quartier. Rien que dans mon quartier, il y en avait une bonne vingtaine pour un seul supermarché où je n’allais qu’une fois par semaine pour des choses très spécifiques. Je ne compte pas certaines échoppes du marché (hors fruits, légumes, viande etc.) qui vendent un peu de tout : épices, crème fraîche, beurre, etc.
Deuxième différence notable avec mon épicerie d’enfance. Quand les supermarchés se sont développés, nous continuions à aller chez M. (la patronne) parce qu’on l’aimait bien mais juste pour se dépanner… car les prix étaient doubles ou triples par rapport aux grandes surfaces. Au Maroc, les prix sont les mêmes au supermarché et dans les épiceries de quartier.
Au niveau de l’aspect de ces épiceries, il y a la petite comme celle tout près de chez moi, la toute petite (les plus nombreuses) et celle qui prend le nom de supermarché(j’en avais une dans mon quartier avec des caddies mais les travées sont si étroites que c’est un peu compliqué. Partout on peut soit se servir soi-même, soit se faire servir (il en est de même d’ailleurs un peu partout au Maroc). Il y a les épiceries avec alcool (tout au fond ou dans un renfoncement) que l’on vous met dans un sac opaque et les épiceries sans alcool où souvent les boîtes de conserve et autres denrées sont rangées verticalement. Le vendeur monte souvent à une échelle…
Souvent, ces épiceries n’ont pas de stock, d’endroit pour entreposer les arrivages qui sont souvent empilés dans les allées. Périlleux avec un panier ou un sac…
A la caisse, on vous donne encore beaucoup de sacs plastiques souvent d’ailleurs plus que vous n’en avez besoin.
Quand vous demandez quelque chose qu’ils n’ont pas, ils vont voir chez l’épicier d’à côté et ils vous le ramènent. La livraison à domicile se fait beaucoup. Je n’utilisais ce service que pour monter ma bouteille de gaz que l’on vous installe.
Je vais terminer en parlant de l’aspect humain et très commerçant (au bons sens du terme) des épiceries et de toutes les boutiques en général. Même si vous n’y allez qu’une fois et que vous y retournez six mois plus tard, on vous accueille comme si vous étiez un client régulier et si vous êtes un client régulier, alors là… On vous demande à chaque passage de vos nouvelles, la famille etc. La chaleur de l’accueil n’est aucunement proportionnelle à la valeur de vos achats et même si vous repartez sans rien, le sourire est toujours là.
Quand vous attendez quelque chose, il est possible qu’on vous offre un thé à la menthe.
Je voulais parler de cet aspect pratique de la vie marocaine (car c’est pareil dans les autres villes et bleds) et de cet accueil qui n’est pas une légende. Je l’ai vécu au quotidien pendant trois ans. Et je vous invite lorsque vous allez au Maroc à sortir des sentiers battus des grands hôtels pour faire cette expérience.
  laura 


Mes projets

Mes projets à mettre sur pied

Mes grandes ambitions peut-être possibles

Me remuer enfin, m’imposer

Avoir le courage d’écrire

 

Ecrire pour vivre et non vivre pour vivre

Me lever pour écrire et non manger

M’abrutir d’inepties et d’idées creuses

Ecrire pour exister

 

Sortir quelque chose de moi

Ne plus baisser les bras

A la moindre difficulté

Me battre, lutter

 

Croire en ma valeur

Sans chercher d’excuses

A mes erreurs :

Ne pas les ressasser sans cesse

 

Travailler à écrire

En faire mon métier

Ecrire sans relâche

Ne pas abdiquer

Travailler sur les rimes

Lire mes illustres modèles

Etudier la technique

Ecrire du classique

Ne plus me disperser

Plutôt me concentrer

Sur ce que je veux être

Un écrivain peut-être

 

Ai-je un autre choix ?

Ai-je réussi autre chose ?

Aimé une autre activité

Que celle des mots

 

Les lire, les écrire

Jouer avec eux

Les entendre

M’en imprégner

 

Ecrire pour vivre

Parce que c’est ma destinée

Aimer mon mari

Et écrire pour vivre

 

Laura

Abeille50 de La Communauté " Ruche de beaux mots "

lance son Défi n° 14
Thème : " COMBATS "

 




Sur le jeu d'Enriqueta : la promesse


Je ne pourrais te dire
Ce que je ne sais pas…
Si l'homme va subir
La quiétude ici-bas,

Si les anges vont haïr
Mon cœur dans l'au-delà,
Si Dieu va me punir
D'avoir aimé Juda…

Mais tout ce que je sais
De mes vilains forfaits
Je te les avouerai,
Ça je te le promets.

Papy lucky


Sur le jeu d'Enriqueta : l'automne :

Les couleurs de l'automne sont pareilles à la femme
Qui maquille ses yeux pour donner à son âme
Tous les fards inconnus que l'homme ne peut trouver
Car il ne sait pas voir et ni même rêver.


Papy Lucky

Publié dans A vous la parole!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Je ne me rappelais plus que j'avais écrit ça...Je crois que mes neurones me jouent des tours.<br /> Bisous, Scooby.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> alors mon blog n'est pas inutile puisqu'il te raffraîchit la mémoire (lol ) en tout cas tes neurones te font écrire de jolis textes. A+<br /> <br /> <br />
L
<br /> Merci Scooby...<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> de rien,c'est un plaisir... A+<br /> <br /> <br />
A
<br /> Bonjour Scooby,<br /> Que de jolies participations à différents Défis ! Bravo...<br /> Pour les petites épiceries de quartiers, j'ai la chance d'en avoir une à côté de chez moi. Elle est même ouverte le dimanche matin.<br /> Pour mon Défi sur le Combat, je l'ai déjà commenté... lol<br /> En revanche, est-ce que le fait de présenter différents Défis sur le même article ne risque pas d'être confus pour tes lecteurs ?<br /> Je te souhaite une excellente journée. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> merci à toi<br /> Je ne pense pas puisque je précise à chaque fois l'exercice mais, si tu me fais la remarque, c'est peut-être à voir. Ce sera donc le thème de mon prochain sondage, merci à toi d'avoir soulever<br /> cette question. A+<br /> <br /> <br />